Un peu d'histoire

 

C’est le Dr Alfonso Caycedo, neuropsychiatre colombien, qui, avec un groupe de médecins, a créé l’École Scientifique de la Sophrologie en 1960 à Madrid, en Espagne.

 

La sophrologie a été développée selon le principe de la réalité objective, c'est-à-dire la conscience de ce qui est, et selon le principe d'action positive, c'est-à-dire agir selon nos propres ressources positives.

 

La sophrologie est une science qui étudie la conscience humaine, les modifications des états de la conscience et les moyens de produire ces modifications, afin que l’individu puisse travailler sur sa propre conscience et redevenir maître de lui-même.

 

Dans cet esprit, ce groupe de médecins s'est basé sur l'observation et l'exploration des phénomènes hypnotiques, en remettant en cause ces phénomènes pour se défaire de l'ancienne hypnose.

 

Ils en ont retiré le phénomène de la suggestion : ainsi, lors d’une séance, le sophrologue parle pour guider la personne en état de relaxation physique et mentale (la personne garde sa vigilance et rien ne peut lui être imposé).

 

Le Dr Caycédo a également étudié l’approche orientale des changements d’états de conscience, les traditions en Orient (Yoga, Bouddhisme, Tao et Zen) et s'est inspiré des travaux de Freud, Jung et Reich.

D’autres sources d’inspiration et d’autres techniques, ayant les mêmes objectifs, sont venues compléter le champ d’action de cette méthode.

 

Cette méthode est donc issue de l'Occident et de l'Orient.